Tout le monde peut créer de bons design. Notre objectif est de réaliser de TRÈS bons design.

Nous adhérons à la philosophie du designer Dieter Rams. 10 principes extrêmement simples

1. Le bon design est innovant

Le développement technologique offre l’opportunité d’innover de manière perpétuelle. Le « bon design » est constamment mis à jour grâce à l’intégration de nouvelles technologies. Le design ne connait donc pas de limites en termes d’innovation.

2. Le bon design rend un produit utile

L’objectif premier du designer est de conférer au produit une utilité. Le design de ce dernier doit avant tout être pratique. Pour autant, le design doit répondre à certains critères psychologiques et esthétiques . Aussi, le « bon design » donne priorité à l’utilité d’un produit et proscrit l’ensemble des caractéristiques superflues.

3. Le bon design est esthétique

La conception bien exécutée ne manque pas de beauté. La qualité esthétique d’un produit fait partie intégrante de son utilité. Les produits utilisés au quotidien produisent un effet indirect sur les utilisateurs et leur bien-être.

4. Le bon design rend un produit compréhensible

Il implique que la structure du produit soit compréhensible et prédispose l’utilisateur à utiliser ses fonctions de manière intuitive. Idéalement, le produit est intuitif pour toutes les catégories d’utilisateurs.

5. Le bon design est discret

La conception d’un produit doit être neutre et sobre. La simplicité et la neutralité sont destinées à laisser un espace d’expression à chaque utilisateur. Les produits bien conçus sont des outils, et non des objets décoratifs ou des œuvres d’art. Un produit bien exécuté est un outil qui ne perd pas son temps avec une identité esthétiquement illogique.

6. Le bon design est honnête

Un design honnête ne cherche pas à tromper l’utilisateur sur la valeur réelle du produit. Il ne cherche pas à manipuler le consommateur avec des promesses qui ne seraient pas en accord avec la réalité du produit.

7. Le bon design est durable

La mode est par nature éphémère et subjective. Par opposition, l’exécution appropriée du « bon design » confère à chaque produit une nature objective et intrinsèquement utile qui pérennise son utilisation. Ces qualités sont reflétées par la tendance des utilisateurs à conserver des produits bien conçus, bien que la société de consommation favorise les produits jetables.

8. Le bon design se cache dans les détails

Il ne laisse jamais rien au hasard. La précision de chaque détail exprime le respect des concepteurs envers leurs consommateurs. Chaque erreur apparaît comme un manque de respect.

9. Le bon design est respectueux de l’environnement

Il contribue de manière significative à la préservation de l’environnement par la conservation des ressources et en minimisant la pollution physique et visuelle au cours du cycle de vie du produit.

10. « Less, but better »